Amy Sigil
Amy Sigil
(c) Taboo Media

Si je suis devenue danseuse professionnelle, c'est à cause des méthamphetamines! Ayant grandi en Californie, la drogue était mon pain quotidien.  Après de nombreuses années à ce rythme, j'étais enfin prête à offrir une vie plus saine à mon corps et à mon âme. Un jour de 1997, j'ai trouvé un prospectus du centre d'animation Parks & Recreation de Roseville en Californie et je me suis inscrite aux cours débutant de danse orientale avec Ankara Nepa (alias Julia Carroll). A cette époque, Julia avait plus de 45 ans et était mère célibataire. Elle faisait de la danse orientale depuis déjà plus de 20 ans et dirigeait la troupe The Ottoman Traders à Folsom. Leur style était inspiré de l'époque médiévale et du coup, la troupe se produisait régulièrement dans des festivals médiévaux en Californie et au Nevada. Elles se produisaient à peu près partout où Bal Anat et Hahbi'Ru ne voulaient pas se produire. A cette période, Julia donnait des cours à Folsom et Roseville. Les cours étaient principalement basés sur la technique Jamila Salimpour, même si je pense que Julia n'a jamais étudié directement avec Jamila. C'est seulement par la suite, quand j'ai moi-même étudié la technique Jamila Salimpour que j'ai fait le rapprochement. L'une des danseuses préférée de Julia s'appelait Suzanna Del Vecchio (Colorado) et quand je regarde des vidéos de Suzanna, j'y vois sans l'ombre d'un doute le style de Julia. A cette époque, les seuls noms dont Julia nous parlait était Suzanna Del Vecchio et John Compton.

J'ai passé 3 ans avec Julia, j'ai rejoins sa troupe en 1999. Je me produisais avec The Ottoman Traders dans des festivals médiévaux locaux. C'est là que j'ai dansé ma première chorégraphie (avec Julia), mon premier solo. C'est également à cette époque que j'ai dansé avec des musiciens live pour la toute première fois! Très souvent, nous jouions des sagattes, de la derbouka et nous chantions les unes pour les autres. Nos costumes étaient toujours d'époque, fabriqué avec des matières naturelles, le ventre et les tatouages étaient toujours cachés. Nous faisions nous même nos bijoux et nos parures de tête. Le costume était toujours un vrai défi pour moi, mais avec l'aide de Nancy Johnson (une autre danseuse de The Ottoman Traders), j'ai appris à coudre ! J'ai tellement d'anecdotes au sujet de la couture... Mes moments préférés passés dans cette troupe étaient ceux que je passais avec Nancy Johnson.

Amy&Julia
Amy, Julia et The Ottoman Traders

The Ottoman Traders ne faisait aucune espèce de format d'improvisation. Nous ne faisions que des solos ou des chorégraphies de groupe, dans le style de Bal Anat et d'Habhi'Ru. C'était donc en général des passages de 20 à 30 minutes, avec une mise en scène, de la musique live et des danseurs. Julia savait très bien présenter sa troupe dans ces festivals. Elle pensait toujours très bien chacune de nos représentations, qui semblaient vraiment tout droit sortie de la Renaissance. Mes deux filles, Tangerine et Plum, venaient avec moi dans ces festivals alors qu'elles étaient encore toutes petites.

J'étais toujours avec The Ottoman Traders quand j'ai commencé à donner des cours de danse. Connie, une des danseuses, souhaitait arrêter ses cours "débutants" et recherchait un professeur pour la remplacer. C'était au Sacramento King's Cheerleaders studio, le studio de danse de Carries à Sacramento. C'est là que j'ai enseigné pendant une année avec mes 6 toutes premières élèves, un groupe d'adorables adolescentes de 16 ans habitant à la campagne, proche de la rivière. Le temps passait et je prenais de l'assurance dans mon enseignement. J'ai alors démarrer d'autres cours à Placerville (c'est là que Shelly et moi avons commencé à danser ensemble régulièrement) ainsi que dans mon garage à Citrus Heights. C'est au cours de cette période que Julia et moi nous sommes mis d'accord : je prenais une direction trop différente que celle de la troupe et je devais partir faire mon propre chemin. J'adore appartenir à une équipe. Je suis pratiquement née dans une équipe ; mon père est pasteur, je devais donc aller au catéchisme le dimanche et ma mère dirige un choeur d'église alors voilà... je jouais dans ces équipes également. Je faisais beaucoup de sport d'équipe, disputait des courses de relais, vivais avec des communautés de sans-abris (alias... équipe), ...etc. Donc quand j'ai quitté The Ottoman Traders, j'étais aussitôt en quête d'une autre équipe. J'ai commencé à faire de petites représentations, très locales, avec mes élèves et puis j'avais très envie d'ouvrir des cours de danse à plus grande échelle.

C'est à ce moment là que j'ai découvert l'ATS®.

FatChance Bellydance
FatChance Bellydance

La première troupe ATS® que j'ai vu, fut les FatChance BellyDance®. J'étais très intriguée par elles et je n'avais alors plus qu'une idée en tête : trouver un cours près de chez moi. J'ai trouvé un cours à Davis (environ 20 minutes de Sacramento), le professeur était Suzanne Dante, elle dirigeait la troupe Invaders of the Heart. J'ai du juste prendre 4 cours avec elle, car j'ai alors trouvé une autre troupe, plus proche, à Sacramento, du nom de Anahata. Anahata, était une extension de Invaders of the Heart, Patrice Norris en était alors la directrice. Elles ne donnaient pas de cours réguliers sur Sacramento, mais répétaient et dansaient souvent ensemble. Patrice m'a proposé de rejoindre la troupe et d'ainsi bénéficier de ses cours au gré de nos rencontres. J'étais accepter avec grand plaisir. J'étais très heureuse de retrouver si vite une troupe qui se produisaient en public. Cela m'a aussi permis d'apprendre l'ATS®, même si très vite j'ai senti l'envie d'emmener ce format beaucoup plus loin.

C'est à cette époque que j'ai rencontré Shawna Rai. Shawna dansait alors avec la troupe Invaders of the Heart et Anahata, et puis également dans la troupe d'Ultra Gypsy (dirigée par Jill Parker) à cette époque là. Elle ne donnait pas de cours de danse alors que j'enseignais dans quelques salles. Elle est alors venue à mes cours et nous sommes devenues amies. Shawna quitte Ultra Gypsy peu de temps après notre rencontre. C'est à ce moment là que nous avons créé notre duo "Haruspicy Dancecraft "(2000-2004). C'était un duo fusion indienne ainsi que ATS®. Nous avons alors commencé à prendre ensemble des cours réguliers de Bharata Natyam et de danse tahitienne. Shawna est celle qui m'a vraiment apporté toutes les corrections possibles sur mon style ATS®. Elle avait beaucoup plus d'expérience que moi à l'époque et corriger avec beaucoup de précision le style de mes mouvements. Nous avons dansé ensemble pendant 4 ans. Ensemble, nous faisions des chorégraphies et de l'ATS®. 

World Dance StudioJ'ai ouvert mon premier studio de danse en 2002, sous le nom de WORLD (Womb of Real Life Dance) Studio. A  l'ouverture du studio, nous proposions les cours suivants : dance Fusion (Professeur, Amy Sigil), ATS® (Professeur Shawna Rai), danse Tahitienne (Professeur, Tyra Simoni), Percussions et danse Africaine. Le studio est resté ouvert 2 ans, de 2002 à 2004. Shawna était alors professeur à temps plein du style ATS®, moi je n'enseignais que de la fusion et des chorégraphies. Shawna décide de quitter définitivement le studio, notre duo Haruspicy, ses cours vers la mi 2004. Voilà comment le cours de l'Improvisation bascula pour toujours pour moi. J'apprenais l'ATS® et le dansait depuis environ 5 ans, mais j'avais le sentiment que j'étais totalement illégitime pour l'enseigner. J'ai donc du annoncer aux élèves que les cours d'ATS® n'auraient désormais plus lieu. Elles ont alors complètement péter les plombs! "hmm... NON!". Je leur ai alors expliqué que je ne pouvais tout simplement pas enseigner un style de danse qui ne résonnait pas en moi. J'adore l'ATS® mais ce n'est pas mon style, ni ma façon d'enseigner la danse. Alors, Shelly m'a dit "OK, et bien fais ton propre format et enseigne-le". UNMATA était alors le nom de la troupe formée par les élèves de WORLD Studio. Comme je l'ai déjà dit, j'adore faire partie d'une équipe. Quand Shelly m'a dit ça, UNMATA m'est alors tout de suite venu à l'esprit et j'ai dit "OK, je vais rejoindre UNMATA et on va sortir le grand jeu!" UNMATA est alors différent de Haruspicy Dancecraft, beaucoup plus sportif. J'ai donc décidé de retravailler le vocabulaire ATS® pour qu'il corresponde mieux au style de UNMATA. Ainsi, je savais exactement ce que j'enseignais : puisqu'il fallait que je créé un nouveau format d'improvisation.

J'ai décidé d'appeler ce nouveau format Improvisational Tribal Style (ITS), et je l'ai construit petit à petit pendant les 7 années qui ont suivies, sans le figer. En ce qui concerne la terminologie, je veux que mon format évoque le style Tribal et en même temps, je pense que l'aspect le plus important est l'Improvisation, donc il faut que ce mot apparaisse dans le nom final. Cela m'a pris quelques années. Ce format a, par la suite, commencé à attirer du monde en dehors de UNMATA et de mon studio, Hot Pot Studios. J'ai alors décidé de respirer un grand coup et de m'atteler à la tâche de formater le vocabulaire. Règle après règle. Ce qui peut se faire et ce qui ne peut pas se faire. Aujourd'hui, nous avons un programme de certification qui offre différents niveaux d'apprentissage tout au long de l'année et nous avons des professeurs certifiés dans le monde entier.

L'ITS, c'est pour moi, plus de 10 ans de réflexion artistique et de coup d'essais. Il a grandit, il est devenu bestial. C'est une bête vivante, furieuse et imprédictible que je vais continuer de dompter jusqu'à ce qu'il fasse volte-face et me tue.

Second Saturday

Second Saturday à Sacramento, CA